Accueil > Parcours de soins > Précautions post-opératoires

Précautions post-opératoires

Il y a bien sûr des différences entre toutes les interventions proposées, mais l’adjonction d’anesthésie tumescente pré-opératoire a complètement changé les choses;  les suites entre chirurgie classique et laser endoveineux ou vnus closure® sont assez proches .

 

Après une chirurgie des varices, une intervention au laser endoveineux ou une procédure Vnus Closure, il peut être parfois utile de prévenir une phlébite.

 

Dans ce cas, des injections journalières seront prescrites en consultation post-opératoire selon notre prescription ou celle de l’anesthésiste.

Elles seront adaptées à votre cas et seront décidées le jour de votre marquage pré-opératoire qui est aussi une étape incontournable.

 

Les pansements doivent rester en place jusqu'à l’ablation des fils. Ils n’auront pas besoin d’être changés.

Il ne faut pas les mouiller pendant toute la durée du port sous peine de risquer une infection sur les incisions si minimes soient-elles.

 

Il ne faut ni piétiner, ni pratiquer de trop longs efforts (longues marches par exemple). Mais vous ne devez pas non plus rester trop inactif ou allongé.

En quelque sorte, vivez normalement mais tranquillement.

 

Il ne faut pas porter de charge : cela bloque la circulation veineuse de retour par contraction et blocage du diaphragme des muscles abdominaux risquant de provoquer de l'hyperpression et une majoration des risques d’hématomes tout en compromettant le résultat final.

Pousser un caddy trop chargé, porter un enfant sont par exemple à éviter. Ne profitez pas de votre convalescence pour déménager ou changer les papiers peints…

 

Vous devrez porter des bas de contention lorsque les bandes seront enlevées. Rassurez vous, ils sont tout à fait esthétiques et ne se feront pas remarquer. Nous sommes certains même que vous y prendrez goût pour le plus grand bonheur de vos veines….

 

Vous pourrez reprendre une activité sportive au bout de 3 ou 4 semaines.

Ce point sera à discuter avec votre médecin en fonction du sport pratiqué et de sa fréquence.